Isabelle Doumenc, naturopathe, micronutritionniste et auteure

Isabelle Doumenc

De son métier de journaliste, Isabelle Doumenc, aujourd’hui naturopathe a gardé un vif interêt pour les rencontres humaines, les histoires de vies parfois complexes. Elle a longtemps travaillé pour l’ émission de France 3, « La marche du siècle » de Jean-Marie Cavada. Une émission ou les enjeux de société nationaux et internationaux étaient abordés, chaque semaine entre reportages et invités en plateau. Cela a été l’occasion de très belles rencontres à travers le monde et en France. Parfois dans des conditions bien difficiles : guerres, précarité économique, précarité sociale, précarité psychologique, maladies.  Elle en a tiré une expérience d’écoute attentive pour recueillir des histoires de vie souvent difficiles. Cette curiosité et cet interêt pour l’autre sont aujourd’hui un atout dans son métier de naturopathe. Les personnes arrivent souvent en consultation avec des histoires de vies compliquées, des souffrances,  après parfois de longues années d’errance avant d’avoir eu un diagnostic posé. Elles apprécient d’être écoutées et entendues.

Comment la naturopathie s’est inscrite dans son parcours ?

Isabelle DoumencAu fil des années du métier de journaliste,  elle s’est recentrée sur les thématiques environnement et santé. Avec des sujets comme l’impact des pollutions sur notre santé, notamment celle des perturbateurs endocriniens. Ou encore l’importance d’une alimentation riche en nutriments pour la santé toujours. Et à l’inverse les conséquences néfastes de la malbouffe, de l’alimentation industrielle appauvrie en nutriments mais enrichie en additifs. Isabelle Doumenc a découvert la naturopathie au cours d’un reportage sur l’une de ces thématiques. C’était lors du tournage d’un documentaire pour France 5 sur les plats préparés, c’est à dire sur toute cette alimentation industrielle ultra transformée, souvent trop riche en sucres, sels, graisses et additifs et dépourvue de nutriments.

Voir l’article du Monde « Bien manger pour mieux vivre »

Une époque de travail  intense, le stress s’est invité un peu trop souvent dans son quotidien, et progressivement des problèmes de santé sont apparus. Ce qui l’a amené à consulter un naturopathe, en plus de la prise en charge médicale, pour une endométriose.   Ce rendez-vous a été un véritable déclic, pour plusieurs raisons. Les conseils apportés par la naturopathe ont solutionné les problèmes liés à l’endométriose au fil des mois. Au cours de la consultation, elle a eu un vrai coup de coeur pour ce métier. D’abord car il s’agit d’une rencontre entre deux personnes. Une première consultation dure environ une heure et demie. Un temps long, nécessaire, riche  d’écoute, de discussions, de dialogue, de rire même. Une vraie rencontre humaine enrichissante. C’est aussi le travail de recherche menée par la naturopathe qui l’a passionné, c’est un peu comme une enquête de détective, pour trouver les raisons des problèmes, pour  tisser des liens entre les différents symptômes évoqués. Et puis les conseils apportés sont très pratiques et individualisés. Ils touchent à plusieurs domaines :  alimentation, une prise en charge du stress, conseils d’activité physique spécifique, des recommandations de plantes, de micronutriments etc… Des conseils de bons sens, adaptés à chacun dont l’objectif est de les appliquer au quotidien. 
Il ne lui restait plus qu’à sauter le pas pour devenir naturopathe.  Cela a pris quelques années entre organisation professionnelle et familiale. Sa famille l’a toujours soutenue et c’est très important car ces métiers de reconversion ne sont pas faciles à mettre en place. Son choix de formation s’est porté sur l’enseignement mis en place par Daniel Kieffer, un des piliers de cette discipline, dans l’école qu’il a crée il y a près de 30 ans, le Collège Européen de naturopathie (Cenatho). C’était aussi une des écoles reconnues par la fédération des écoles de naturopathie, qui milite pour une reconnaissance officielle du métier, un atout de plus. 

Isabelle Doumenc exerce ce métier de naturopathe en privilégiant les valeurs importantes à ses yeux :

      • Interêt, respect et écoute de la personne venue consulter,
      • du bon sens pour mener l’enquête et dispenser les conseils les plus adaptés à chaque personne,
      • Importance de privilégier une nourriture saine, respectueuse des besoins de chacun mais aussi de notre planète,
      • Importance de se former régulièrement pour actualiser ses connaissances et élargir sa palette de savoir-faire,
      • Nécessité d’une approche globale qui prend en charge le corps, les émotions, l’état d’esprit et l’ environnement pour contribuer à l’ équilibre et au bien-être de la personne.

Isabelle Doumenc,  spécialités

Au cours de ces années d’enquêtes journalistiques, elle a développé un interêt de plus en plus poussé pour le lien entre environnement et santé. Plus particulièrement pour  la prévention vis à vis des dangers des perturbateurs endocriniens sur notre santé. Problématique rencontrée une première fois lors d’un reportage pour l’émission Thalassa, sur la pollution invisible des poissons dans l’estuaire de la Seine. C’était en 2009 et cette pollution était encore très peu médiatisée à l’époque. Elle l’a interpellée, peut-être par son côté injuste, car c’est une pollution totalement invisible. Les perturbateurs endocriniens sont partout et imprègnent nos organismes à travers l’alimentation, l’air, les produits de notre quotidien. Les recherches scientifiques ont permis de comprendre qu’ils étaient  particulièrement nocifs aux périodes de préconception, de grossesse, pour les jeunes enfants, les adolescents, pour l’axe hormonal en général et la thyroïde en particulier. La fertilité des hommes comme celle des femmes est aussi touchée par l’impact de ces pollutions. 

Que peut-on faire face à ces pollutions ? Réglementer leurs usages appartient aux décideurs. Mais pour nous qui les subissons,  pour nous en protéger, une des solutions passe par l’information, la diffusion de connaissances précises. D’ou cette envie, comme une nécessité d’écrire des livres sur ces différents thèmes, pour que chacun puisse savoir quoi faire, sans attendre les décisions des pouvoirs publics.   Isabelle Doumenc a utilisé les compétences de ses deux métiers,  naturopathe et  journaliste pour écrire des livres sur les perturbateurs endocriniens, un livre sur la fertilité et aussi sur la thyroïde
L’impact de ces polluants est aussi pris en charge lors des consultations, quelque soit le motif de visite. Isabelle Doumenc naturopathe anime également des formations sur ces thématiques auprès de professionnels de santé ou de la petite enfance.

Isabelle Doumenc, naturopathe et consultations

Les consultations de naturopathie ont lieu en ligne ou au cabinet, situé à Issy les Moulineaux  en région parisienne.  Tous les motifs  pour lesquels la naturopathie apporte ses bienfaits sont proposés ! Isabelle Doumenc prend en charge des  personnes de tous âges pour améliorer leur équilibre général et leur bien-être sur les terrains suivants : digestif, fatigue, défenses naturelles, stress, douleurs, prévention des maladies cardiovasculaires, soutien des performances intellectuelles, accompagnement de l’avancée en âge, maladies chroniques. 

De nombreuses personnes viennent pour les motifs liés à ses spécialités sur les liens entre environnement et santé : terrain hormonal (thyroïde, SOPK, endométriose, SPM), fertilité hommes et femmes dès l’arrêt de la pilule mais aussi en parcours PMA, consultations pré conceptionnelles pour le couple. 

En savoir plus sur les motifs de visite.

Isabelle Doumenc, formations professionnelles

      • 2020 : D.U.E MAPS, Diplôme Universitaire Européen de micronutrition, alimentation prévention santé dispensé par l’université Paris Descartes en collaboration avec l’université de Valladolid, Espagne.
      • 2019 : Accompagnement naturopathique des infections froides, maladie de Lyme, pathologies articulaires et en cancérologie, à côté des traitements traditionnels, formations réalisées  auprès de l’OMNES.
      • 2016 : D.U (diplôme universitaire) de psychologie et pédagogie du comportement alimentaire, faculté des sciences de la santé de Dijon.
      • 2013 à 2016 : Aromathérapie (usage et impact des huiles essentielles), à travers les enseignements de Dominique Baudoux au Collège International d’aromathérapie.
      • 2013 : diplôme de praticien de santé naturopathe délivré par le Cenatho, Collège Européen de Naturopathie, puis certification auprès de la FENA.
      • Affiliée à  l’OMNES, l’association professionnelle des naturopathes depuis 1981, qui exige un nombre d’heures annuels de formation continue et a une charte éthique assez stricte. Cela permet de garantir  une qualité de la profession.
      • Certification de la FENA, Fédération française des Écoles de Naturopathie. Elle regroupe 8 écoles agrées de naturopathie qui disposent toutes d’un tronc commun de 1200 heures en présentiel et répondent à sa charte de qualité.