Isabelle Doumenc

  • Prochaines conférences :

    Jeudi 8 février 2018, Issy les Moulineaux, Espace Parents- Enfant, Centre Andrée Chédid, 60 avenue du Général Leclerc. 19H.
    "Perturbateurs endocriniens : comprendre leurs mécanismes sur notre organisme, apprendre à les éviter dans son quotidien, aider son organisme à les éliminer."

    Vendredi 9 février, Rennes, Salon Respire la Vie, 15h30 :
    "Alimentation anti-cholestérol"
    Samedi 10 février, Rennes, Salon Respire la Vie, 12H " le Réflexe médicaments, c'est fini ou comment se soigner naturellement pour nombre de maux du quotidien".

  • Environnement Sante

    La prévention apparait comme une voie nécessaire à une meilleure santé.  A la question, « dans quels domaines faudrait-il agir en priorité pour permettre aux Français d’être en bonne santé ? », 53% des personnes interrogées* évoquent en premier, l’alimentation et la lutte contre la « malbouffe » et juste derrière ( 31%) les problèmes de pollution environnementale : qualité de l’air, ondes, perturbateurs endocriniens.

    LES RISQUES LIÉS AUX PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

    Concernant les perturbateurs endocriniens, le cri d’alarme des scientifiques remonte à l’automne 2015 : nous donnons naissance à des bébés « prépollués »**. Les perturbateurs endocriniens provoquent des dérèglements hormonaux graves et irréversibles, sortes de bombes à retardement qui risquent de rendre malades nos enfants et peut-être aussi leurs enfants et leurs petits-enfants. Les perturbateurs endocriniens, ces molécules chimiques,  sont partout : dans nos crèmes pour le corps, dans le dentifrice de nos enfants, dans notre assiette cachés dans les légumes, les viandes, les poissons, les céréales. Sur nous, dans nos vêtements, dans l’air qu’on respire, dans l’eau qu’on boit***.

    Le consensus scientifique ne laisse pas de place au doute : les perturbateurs endocriniens sont mis en cause dans les troubles de la fertilité, les cancers du sein, de la prostate, de la thyroïde, le diabète, l’obésité, l’autisme, les troubles de l’hyper activité.

    Protéger les personnes les plus vulnérables : femmes enceintes, bébés.

    Les particularités de cette pollution nous permettent précisément de pouvoir en partie nous en protéger. Contrairement à d’autres polluants chimiques, l’impact de ces molécules ne dépend pas forcément de leur dose mais plutôt de la période de vie à laquelle nous y sommes exposés.  Ces polluants interfèrent avec le système hormonal responsable d’une programmation minutieuse lors de la croissance du fœtus. La période de grossesse est donc la plus à risque, mais aussi la croissance de l’enfant jusqu’à la puberté.

    Consultations et livre

    Naturopathe et journaliste environnementale, particulièrement sensibilisée à ce lien entre santé et pollutions chimiques, je vous informe en consultation sur ces polluants pour savoir les repérer et les éradiquer de votre quotidien.

    J’ai aussi écrit un livre : « Perturbateurs endocriniens, une bombe à retardement pour nos enfants », édition Larousse.  Il est préfacé par Michèle Rivasi, élue au parlement européen. Elle fait partie des politiques qui se battent pour que des décisions au niveau des États nous protègent un jour de ces polluants. Mais d’ici là, il est bon d’adopter une attitude individuelle de prévention, ce que je vous propose avec ce livre. Il permet de repérer, dans chaque action du quotidien les gestes et produits à éviter, et propose des solutions simples et concrètes de remplacement. Sont passés en revue :

    • Cosmétiques et tous les produits de la SALLE DE BAIN, avec une étude détaillée des différents labels bios pour savoir repérer les plus protecteurs, et des solutions simples pour en fabriquer soi-même,
    • Pollution de l’AIR INTÉRIEUR, les polluants comme les retardateurs de flammes bromés qui perturbent la thyroïde polluent nos airs intérieurs. Ou les trouve t-on ? peut-on les éviter ? Comment rendre son air intérieur plus sain ? Que faut-il utiliser pour le ménage ?
    • L’ALIMENTATION, sur quels aliments faut-il faire l’effort de prendre du bio ? Tous les labels bios se valent-ils ? De quoi nous protègent-ils ? Quelle eau faut-il boire ? quels contenants alimentaires sont à bannir ?
    • Les TRAVAUX DANS LA MAISON, la préparation de la CHAMBRE DE BÉBÉ, et tout ce que vous lui achèterez : vêtements, biberons, couches, jouets, peluches, mobile etc. Vous trouverez des informations précises pour vous guider dans vos choix.
    • Un dernier chapitre pour comprendre comment notre organisme élimine (difficilement) certains de ces polluants et des solutions pour l’aider à y parvenir le mieux possible.

    *Sondage réalisé par la fondation APRIL et l’association des assurés APRIL dans leur baromètre de santé équitable 2017. Échantillon représentatif de 1000 personnes.

    ** Terme employé par l’Institut National du Cancer Américain- septembre 2015

    ***Vous connaissez les perturbateurs endocriniens peut-être sous le nom de Bisphénol A (BPA),  phtalates, parabènes, pesticides, etc.

     

    L’association RES, Réseau Environnement Santé est en pointe dans la mobilisation des politiques et la prise de décisions protectrices sur le sujet. Consulter leurs dernières actions ICI.